Art-Culture-France, le portail des artistes et de la culture en France
Rechercher

banniere FR RU

Agenda


BRUXELLES : EXPOSITION KARINE ROUGIER ET ALESSANDRO ROMA "EN MEME TEMPS, ELLE SENTIT LA MATIERE DU CIEL" A LA FONDATION THALIE


Du 24/04/2019 au 15/06/2019
Fondation Thalie, 15 rue Buchholtz, 1050 BRUXELLES



Du 24 avril au 15 juin 2019,

 

Karine ROUGIER - Alessandro ROMA

"En même temps, elle sentit la matière du ciel"

 

La Fondation Thalie à Bruxelles, qui célèbre cette année ses 5 ans, invite l'artiste française Karine Rougier à reconstituer son atelier sous un format d'exposition immersive et en dialogue avec les céramiques de l'italien Alessandro Roma, épousant des formes libres et végétales inspirées par la nature. Faisant écho au thème de la programmation annuelle de la Fondation intitulé « The Renaissance, artist as a worker » à travers une résidence, des expositions, des ateliers, des éditions... une proposition qui s'inscrit dans la physicalité du geste comme l'acte de peindre, dessiner, sculpter et illustre un rapport à la matière vécu comme une impérieuse nécessité, à rebours de notre époque dématérialisée.

Il y a un syncrétisme poétique dans l'œuvre de Karine Rougier. Cette exposition a comme parti pris de reconstituer l’atelier de l’artiste, situé à Marseille. Véritable cabinet de curiosités, il s’agit ici de retranscrire au plus proche la singularité de cet espace intime, nourri de multiples sources d’inspiration. Une vitrine réalisée spécialement pour l’exposition présentera des objets qu’affectionne l’artiste, chinés ici et là : Masques, gris-gris, gravures anciennes et cartes postales des années 70, autant d’objets dont l’artiste, férue d’histoires sacrées et de poésie, s'inspire pour construire ses récits visuels empruntant les chemins d’un réalisme magique. Dans cette nouvelle série de peintures, il y a toujours ces mains articulées comme des personnages vivants et ces jeux de dés, éléments récurrents dans son œuvre, il y a aussi le collier de Kali, déesse indienne de la destruction et de la renaissance, cernant un cou féminin sans tête, en référence à la scène biblique de Judith et Holopherne, au détail près que la tête coupée porte un masque d'ours dans sa chevelure, tel un janus sauvage. L’œuvre de Karine Rougier se situe hors du temps, céleste et onirique. Son dessin d’une grande maîtrise, invente un monde virginal, peuplé de divinités féminines relié à la nature et aux astres.


Vernissage le 23 avril à 17h00 à l'occasion d'Art Brussels




plusVoir toutes les actualités

Pièce(s) jointe(s) :


piece_jointe



Partager l'article





©2003 - 2012 Art-Culture-France - Tous droits réservés Mentions légales | Partenaires & Publicités | Plan du site | Contact