Art-Culture-France, le portail des artistes et de la culture en France
Rechercher

banniere FR RU

Agenda


ROUEN : EXPOSITION ROGER COURTOIS "REVELATION" A LA CATHEDRALE NOTRE-DAME


Du 16/06/2017 au 20/08/2017
Cathédrale Notre-Dame, Place de la Cathédrale, 76000 ROUEN



Du 16 juin au 20 août 2017,

 

Roger COURTOIS

"Révélation"

www.roger-courtois.com

 

Réalisée à l’initiative de l’ARA (Amateurs Rouennais d’Art), l’exposition qui nous est proposée, du 16 juin au 20 août 2017, dans le cadre prestigieux de la Cathédrale de Rouen, fait suite à celles qui furent successivement consacrées aux peintres Jean Bréant et Claude Lormier. Comme les précédentes, elle associe au présent les arts plastiques à l’héritage architectural issu de la Chrétienté occidentale, en mettant autant que possible l’accent sur des talents normands soucieux de questionnement métaphysique.

L’invitation faite à Roger Courtois, artiste auquel le Casino de Bonsecours a récemment rendu hommage, se cristallise autour du thème du quadrilobe, figure géométrique entrant très largement dans sa série des courtoisies, dont les premières manifestations remontent à l’année 2002. Révélation, le titre sous lequel le peintre rouennais nous présente ses travaux, tient compte de l’émotion qui fut à l’origine d’une quête inattendue. Au cours des années 1980-1990, l’artiste avait pour habitude de se rendre, chaque vendredi, à la Cathédrale de Rouen où la Chapelle du Saint-Sacrement était devenue pour lui un lieu propice au recueillement et à l’introspection. « J’avais - explique-t-il - le sentiment de m’y ressourcer, en laissant derrière moi les scories et les petites contrariétés de la semaine. Chaque fois que je levais la tête, je voyais la lumière des vitraux revêtus de leurs couleurs profondes. Il me fallut un certain temps pour voir distinctement la forme du quadrilobe, figure symbolique de la croix. Pratiquant la peinture en tant que recherche plastique, je me laissai peu à peu envahir par le jeu des contrastes. Il y avait longtemps que je rêvais de m’exprimer avec des formes géométriques. Intérieurement, j’étais prêt, mais je ne trouvais pas encore quel chemin prendre. Et puis, un jour, ce fut le déclic décisif. Cette forme universelle, que l’on retrouve autant dans l’art gothique que l’art roman, je l’ai également éprouvée au Maroc. A partir de cette source inspiratrice, j’ai lâché la figuration. Mes recherches prirent le nom de Déclinatoires (allusion à Raymond Queneau) avant de s’appeler Courtoisies, en référence à mon nom et à l’art courtois. »

L’attitude artistique de Courtois pourrait se résumer par cette phrase trouvée dans l’un de ses carnets préparatoires : Accepter son travail avec patience, foi, sérénité, recueillement. Elle date du 30 juin 2005. Les œuvres qui nous sont dévoilées ici s’échelonnent de 2002 à 2014. Elles intègrent notamment la série des cathédrales, dont le motif répétitif obéit à la même logique que la figure du quadrilobe. Rappelant la dimension métaphysique que Kandinsky attribuait à la peinture dans son ouvrage intitulé Du spirituel dans l’art, Roger Courtois parle de peinture inobjective, dans la mesure où sa démarche ne fait plus d’emprunt au réel. Il semble suivre la voie d’une nécessité intérieure et nous rappelle, à sa manière, les moines copistes enlumineurs de l’âge d’or de la Chrétienté. Ses œuvres font également penser à des vitraux d’où la figure humaine est congédiée au profit d’une exploration incessante de la forme pure. Certains pourraient, d’une certaine façon, la comparer aux fameux « kôans » figures méditatives de la tradition orientale. 

Luis PORQUET, écrivain et critique d'art


Vernissage le vendredi 16 juin 2017 à 18h à la Cathédrale de Rouen




plusVoir toutes les actualités

Pièce(s) jointe(s) :


piece_jointe



Partager l'article




Friend Links: replica watches uk | replica watches | rolex replica watches | swiss replica watches | cheap replica watches


©2003 - 2012 Art-Culture-France - Tous droits réservés Mentions légales | Partenaires & Publicités | Plan du site | Contact