Art-Culture-France, le portail des artistes et de la culture en France
Rechercher

banniere FR RU

Agenda


ROUEN : EXPOSITION "MAI 68 - LES BEAUX-ARTS AFFICHENT" CHEZ ETIENNE MALLEVILLE


Du 17/05/2018 au 17/06/2018
Chez Etienne Malleville, 52 rue Damiette, 76000 ROUEN



Du 17 mai au 17 juin 2018,

 

"MAI 68 / LES BEAUX-ARTS AFFICHENT"

 

Cette exposition réunit un ensemble d'affiches réalisées dans les ateliers populaires de l'Ecole des Beaux arts de Paris. Le 14 mai 1968, l’École est occupée. Très rapidement va se mettre en place une organisation très efficace: un journal de grève est créé, des assemblées générales sont organisées.

Dès le lendemain, plusieurs artistes, élèves de l’école et même personnes extérieures créent et impriment à 30 exemplaires la première affiche destinée à soutenir le mouvement en cours, dont le slogan est: U-sines, U-niversités, U-nion. Il s’agit de la première affiche de l’atelier populaire des Beaux-Arts au service du mouvement de Mai 68, son slogan deviendra ensuite le sigle du groupe qui réalisera les productions de l’époque.

La méthode d’imprimerie est ensuite changée car elle n’aurait jamais permis un affichage aussi conséquent: il s’agit de la sérigraphie par pochoir. A l’époque très peu utilisée par les artistes, elle a joué un rôle essentiel dans la production de ce que l’on appelle les « affiches de mai ».

Le 19 mai, l’atelier populaire des Beaux-arts se rend célèbre par une affiche qui a alors couvert les murs de Paris. Le slogan reprend ironiquement une expression utilisée par le Général de Gaulle à la radio « la chienlit, c’est lui », avec en fond, une caricature du Général de Gaulle avec un képi, un grand nez et levant les bras comme une marionnette ridicule. Cette affiche fut tirée a près de 3000 exemplaires.

Le 20 mai, va apparaître sur les murs la sérigraphie d’un CRS, matraque au poing, en réutilisant le slogan utilisé lors de la nuit des barricades « CRS=SS ». Cette date semble constituer un tournant dans la production de l’atelier des Beaux-arts : des affiches illustrées sont réalisées et vont par la suite réellement représenter le mouvement de mai 68 alors que jusque là, seuls les textes prenaient place dans les travaux. Fin mai, suite à l’interdiction de séjour en France imposée à Daniel Cohn-Bendit, une affiche le représente souriant face à un CRS, accompagné par le slogan: « nous sommes tous désirables » (à la base, le slogan devait être « nous sommes tous des juifs et des Allemands » mais il fut jugé trop violent). Certains artistes vont partir en province où d’autres ateliers vont s’ouvrir ( à Toulouse, Caen, Marseille, Montpellier, Bordeaux…).

 

Vernissage jeudi 17 mai à 18h

Ouvert les mercredi et samedi de 14h à 19h et sur rdv




plusVoir toutes les actualités

Pièce(s) jointe(s) :


piece_jointe



Partager l'article





©2003 - 2012 Art-Culture-France - Tous droits réservés Mentions légales | Partenaires & Publicités | Plan du site | Contact