Art-Culture-France, le portail des artistes et de la culture en France
banniere FR RU

Agenda


BOURGES : EXPOSITION SIMON ENGLISH "YOUR TOP IS MY BOTTOM" AU CENTRE D'ART TRANSPALETTE


Du 14/02/2020 au 04/04/2020
Transpalette Centre d'art contemporain, 26 Route de la Chapelle, 18000 BOURGES



Du 14 février au 4 avril 2020,

 

Simon ENGLISH

"Your top is my bottom"

 

Commisariat : Frank Lamy


Du 14 février au 4 avril 2020, Frank Lamy présente au Centre d'art contemporain Transpalette, à Bourges, l’œuvre intime de l’artiste britannique Simon English. L’exposition « Your Top Is My Bottom », fait état d’un paradoxe, d’un retournement, d’un renversement. Elle retourne l’usage habituel de l’espace du Transpalette. La visite sera descendante. Le visiteur suivra le lapin d’Alice au fond du terrier. Dans cette exploration des profondeurs de l’inconscient, dans cette descente aux Enfers, on croisera certainement Orphée et Eurydice, mais aussi Oui-Oui, un écureuil ou une souris... Seront réunies œuvres sur papier, toiles libres et assemblages réalisés spécifiquement pour cette exposition.

Essentiellement versatiles, les œuvres de Simon English sont mouvantes. Il s’y trouve quelque chose de la dynamique et de la logique du collage (jonctions-disjonctions), du cadavre exquis et des proce?de?s d’e?critures automatiques, quelque chose du travail de la condensation onirique, mais e?galement des pratiques me?ditatives. Il y a du geste et de la Geste. Du fragment et de l’impermanence. Il dit "L’inconscient est ma matie?re" et cherche a? se libe?rer de la narration consciente, a laisser e?merger, apparai?tre. A? faire confiance au flux.

Si cet œuvre est une exploration intime, il n’est pas clos pour autant et re?sonne des fracas du monde. L’exte?rieur s’y de?pose par des paroles de chansons cheezy entendues a? la radio, des notes griffonne?es a? la ha?te, des nume?ros de te?le?phone, horaires de trains ou listes diverses. Des traces de vie, quoi. Le support est litte?ralement entrepris dans TOUS les sens au gre? de la ne?cessite? et des moyens e?conomiques a? disposition. Plus de haut ni de bas, d’envers ou d’endroit, de gauche ou de droite.

Dans l’atelier, coexistent diffe?rents po?les. L’atelier est un espace, en permanente redistribution. On y trouve des zones de travail (sur table ou au mur, parfois au sol), de tests, des zones de stockage, de se?chage, des espaces de mise en attente, des bassins de de?cantation, de refroidissement, des surfaces...

La contrainte e?conomique, au de?part subie, devient chez Simon English, un moteur et une force de re?sistance. Faire avec la situation telle qu’elle est. A? cet e?gard, il n’est certainement pas anodin que cet œuvre se de?veloppe en re?sistance dans l’e?picentre du ne?olibe?ralisme galopant, opposant sa force d’inertie, son rythme, sa propre ne?cessite? interne.




plusVoir toutes les actualités

Pièce(s) jointe(s) :


piece_jointe



piece_jointe



Partager l'article





©2003 - 2012 Art-Culture-France - Tous droits réservés Mentions légales | Partenaires & Publicités | Plan du site | Contact