Art-Culture-France, le portail des artistes et de la culture en France
banniere FR RU

Agenda


GENTILLY : EXPOSITION COLLECTIVE "VIDEO SURVEILLANCE, SUR-PRISE DU VISIBLE" AU LAVOIR NUMERIQUE


Du 22/10/2021 au 09/01/2022
Le Lavoir Numérique, 4 rue de Freiberg, 94250 GENTILLY



Du 22 octobre 2021 au 9 janvier 2022,

 

Vidéo surveillance

Sur-prise du visible

 

Commissariat de Laurent Carlier
Exposition organisée et co-produite avec les Réseaux de la création 


Artistes exposé.e.s : ACHAB, Antoine Mermet, Ceren Paydas, Christof Nüssli, Cynthia Charpentreau, Danielle Baskin, Pierre Cassou-Noguès / Stéphane Degoutin / Gwenola Wagon, Kurt Caviezel, Autodrône (Leïla Chaix), Liad Hussein Kantorowicz, Loopsider, La Quadrature du Net, Oxytocine (Julia Maura), Shinseungback Kimyonghun, Thaddé Comar, Franck Vigroux & Gregory Robin

 

La surveillance, depuis le panoptique à la fin du XVIIIe siècle, n’a cessé de s'étendre, de s’immiscer, à l'instar de l'électricité, de la photographie et de la mondialisation.

La vidéosurveillance, née sous et pour le IIIe Reich, est partie de la volonté d’observer et de contrôler en sécurité des lancements de missiles. En complément des usages militaires, la vidéosurveillance s’est ensuite commercialisée aux États-Unis.

Œil colonisateur logocentré de la politique de l'identité et sa soif d'extraction et d'exploitation de données transformées en marchandises, la vidéosurveillance sert aussi la conception capitaliste du corps essentiellement pris comme force de travail.

La surveillance de masse induit une chasse aux pensées dissidentes et aux modes de vie non-normés et non-rentables. L'acceptation de la capture des corps avec leurs transformations en profils sous-entend une soumission aux déterminismes idéologiques et technologiques.

C'est là le cœur des questions artistiques et éthiques du rapport entre contrôle et confiance, entre identité et altérité, entre innovation et actualisation, entre puissance et pouvoir.

Il y a donc des pratiques qui prennent la vidéo-surveillance par surprise !

Des usages, artistiques ou non, ne sont en effet pas pris dans la logique de contrôle et de conformité aux narrations des pouvoirs en place.

L’exposition en présente donc une sélection qui pose des sorties de régime et de nouveaux récits.

 

Entrée libre
Mercredi au vendredi de 13h30 à 18h30
Samedi et dimanche de 13h30 à 19h




plusVoir toutes les actualités

Pièce(s) jointe(s) :


piece_jointe



Partager l'article