Jean MAUFAY - Peinture, Contemporain
Rechercher

banniere FR RU

Jean MAUFAY

  • portrait
    Né(e) en 1927

    Art(s) : Peinture
    Mouvement(s) : Contemporain



    EN See description in English

    Contact

    78 Boulevard du Président Félix Faure
    76600 Le Havre

    puce Site internet

  • Critique

    Le talent d’un grand artiste prend son essence dans la personnification de son énergie, et sa capacité sensorielle et spirituelle à projeter par le phénomène inconscient de sa pensée, la perception parfaite d’un élément, d’un sujet, d’une nuance, d’une note ou d’une sensation. C’est dans cette instance que Jean Maufay révèle la suprématie et l’entité de son œuvre en projetant les fruits imaginaires du hasard et la réalité magnifiée, dans une substance picturale ondulant aux variations quasi charnelle chromatiques, célestes et flamboyantes. Contemplatif et humaniste, l’artiste havrais voit le jour le 12 septembre 1927 à Paris. Diplômé en 1945 de l’École Boulle et en 1956 de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, il sera nommé sur concours en 1958, professeur de peinture à l’École Régionale des Beaux-Arts du Havre. Cet impressionniste abstrait, dont l’œuvre représente plus de 55 années de création, donne à voir sur la toile l’imminence de l’émotion et la substantifique représentation de l’instantanéité de toutes les sensations et sentiments éprouvés. Car la peinture de Jean Maufay est intelligence, dévotion, symbolisme, silence, langage des sens, musique, mythologie et rationalité. Sa technique est projection de couleurs où les contrastes, formes et matières se confrontent pour mieux renaître dans un poudroiement de lumière, comme l’enveloppe protectrice et bienveillante d’un instant figé dans la grâce de l’éternité. Il en est ainsi dans toute l’œuvre du peintre, qu’il travaille l’huile sur toile ou sur bois, la lumière apparait transcendante et mystérieuse. Perfectionniste, l’artiste n’appréhende la toile qu’après avoir travaillé de nombreux croquis, dessins originels qui le mèneront dans sa composition vers le ressenti de l’émotion première. Pas de césure entre le réel et l’imaginaire pour Jean Maufay qui convoite et hante tous les champs du possible dans des univers où l’imperceptible obéit à la loi de son acuité visuelle et sensorielle. Ainsi, l’œil de l’artiste perçoit ce qui nous échappe, prenant plaisir à dissimuler sur la toile, l’objet que le spectateur ne découvrira qu’après un examen attentif. Il n’y a qu’à voir ses « Topologies », cartes d’état-major, et ses « Errances imaginaires », aux métamorphoses métaphysiques et fantasmagoriques ruisselantes de symboles et d’écritures fondues dans la matière. L’imagination de l’artiste atteint ici des sommets de subtilité et de perfection chromatique. Poétique de l’élégance et de la douceur, les « Maternités » de Jean Maufay donnent à voir, dans leurs couleurs chatoyantes, un halo de lumière à la sérénité bouleversante tendant à nous rappeler la pureté du cœur et sa félicité.   Et le bonheur atteint son apogée, dans l’esprit de l’artiste, lorsqu’il transpose sur la toile sa passion pour la musique, transmise par son épouse qui fut une grande pianiste. Là, le vibrato du cœur de la peinture s’émeut et explose dans un torrent de couleurs, aux variations enthousiastes comme éblouies d’elles-mêmes par la volupté et le rayonnement émanant de la musique. Eblouis, nous le sommes également devant ses paysages et ses mers aux couchers du soleil somptueux qui déploient une lumière, que l’artiste détient entre ses mains comme de la poudre d’or. Rendant hommage à l’Egypte dans quelques compositions où il retranscrit les empreintes de pas laissées sur le sable par les touristes du monde entier, l’artiste montre encore, au-delà de ces empreintes, une perception ô combien poétique de symboles d’espérance et de fraternité. L’œuvre de Jean Maufay, c’est une vie de poésie, d’amour, de contemplation qui parle de l’humanité, de la méditation de l’homme et de l’importance de capturer l’instant présent. Saisir la peinture de Jean Maufay est une extraordinaire tentative d’entrer dans l’éternité sans se perdre soi-même.

    Sandrine TURQUIER, écrivain - critique d'art




    Expositions

    Du 05/02/2016 au 02/03/2016 : LE HAVRE : EXPOSITION COLLECTIVE "PEINTURE A L'EAU" A LA GALERIE HAMON

    Du 08/01/2016 au 03/02/2016 : LE HAVRE : EXPOSITION JEAN MAUFAY A LA GALERIE HAMON





    ©2003 - 2012 Art-Culture-France - Tous droits réservés Mentions légales | Partenaires & Publicités | Plan du site | Contact